ANNONCE PUBLICITE

(05 Photos) Insolite : Deux mois après sa mort, ce moine bouddhiste a été déterré mais ce que les disciples découvrent choquent le monde entier

ANNONCE

Le corps du moine Luang Phor Pian est éteint depuis plus de deux mois, mais n’a mystérieusement pas entamé le processus naturel de décomposition, car les adeptes spirituels croient qu’il a atteint le Nirvana en raison du sourire sur son visage.

Luang Phor Phor Pian est décédé à l’âge de 92 ans le 16 Novembre de l’année dernière, son corps a été conservé dans un temple dans lequel il a servi dans la province centrale thaïlandaise de Lopburi. Cette semaine, lorsque son corps a été retiré de son cercueil, ses disciples ont été choqués de constater que son corps ne s’était pas décomposé et qu’il semblait esquisser un sourire. Les photos prises par ses disciples sont devenues virales sur les médias sociaux.

Bien qu’il soit mort depuis 2 mois, son corps est resté dans un état comparable à celui d’un cadavre mort pendant au mieux 36 heures. L’état spirituel dans lequel le moine est censé être s’appelle “tukdam”, comme d’autres cas similaires en Inde qui ont impliqué la méditation des moines tibétains tel que le moine momifié de 200 ans toujours dans un état “méditatif” dans la province de Songinokhairkhan.
Il a été rapporté que : « Le Nirvana est communément associé au bouddhisme et à l’hindouisme.

Il représente l’accomplissement d’un état de parfaite quiétude, de liberté et d’euphorie et la libération du cycle de la métempsycose (réincarnation), de la vie et de la mort. » Les disciples du moine continueront à prier pour lui jusqu’à ce qu’une dernière cérémonie de repos ait lieu le 100ème jour de sa mort.
Il est mort après avoir succombé à la maladie dans un hôpital de Bangkok, la capitale thaïlandaise.

Originaire du Cambodge, Pian a passé la majeure partie de sa vie à servir en tant que célèbre gourou spirituel et bouddhiste à Lopburi. Son corps a été rapatrié dans la région après sa mort.

ANNONCE

 

Source : santeplusmag

ANNONCE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*